| - Pro A : La dernière journée - | - Les matchs amicaux - | - Les forces en présence - | - Stats - |
| - Les dernières journées : | - Pro B - | - NM 1 - | - NM 3 - |
| - Les Play Offs : | - Pro A - | - Pro B - | La semaine des As |

 | En images : SCBA - Cholet | SCBA - SIG | SCBA - Reims | SCBA - Le Havre | SCBA - Dijon | SCBA - JA Vichy | SCBA - Pau Orthez | SCBA - ESPE | SCBA - HTVB | SCBA - ASVEL | La Semaine des AS | SCBA - Roanne | SCBA - Le Mans | SCBA - Bourg en Bresse | SCBA - SLUC | SCBA - BCM | SCBA - PBR | SCBA - Elan | SCBA - BCM |

Retour à la saison actuelle

Le vendredi 31 décembre 2004 à 04h 55mn

Matchs Amicaux

Enimages : | - JAV - SCBA - | - SCBA - Hyères-Toulon - | - EO45 - SCBA - |

Matchs amicaux 2004

Challenge humanitaire les 17-18-19 septembre 2004 à Fleury
| - En images : SCBA - la Chorale | ASVEL - JAV |
| - En images : SCBA - ASVEL | La Chorale - JAV |

Calendrier des matchs amicaux :
– Pro A : Le programme copieux des matchs amicaux du Stade Clermontois BA.

  1. le lundi 30 août 2004 : Reims à Reims 17h
  2. le mardi 31 août 2004 : Levallois à Levallois (scrimmage)
  3. le dimanche 5 septembre 2004 : Vichy à Riom 18h
  4. le mardi 7 septembre 2004 : Châlons sur Saône à Digoin
  5. le mercredi 8 septembre 2004 : Saint Etienne à Monistrol sur Loire
  6. le jeudi 9 septembre 2004 : Levallois à Clermont (scrimmage)
  7. le lundi 13 septembre 2004 : Strasbourg à Strasbourg 20h
  8. le mardi 14 septembre 2004 : Fribourg à Fribourg (SUI) 18h30 – SCBA vainqueur
  9. le mercredi 15 septembre 2004 : Boncourt à Boncourt (SUI) 19h30 – SCBA vainqueur
  10. le jeudi 16 septembre 2004 : Kaysersberg à Mulhouse 20h
  11. le samedi 18 septembre 2004 : challenge humanitaire avec ASVEL, Roanne et Vichy à Fleury
  12. le dimanche 19 septembre 2004 : challenge humanitaire avec ASVEL, Roanne et Vichy à Fleury
  13. le samedi 25 septembre 2004 : Bourg en Bresse à Bourg, 19h30
  14. le dimanche 26 septembre 2004 : Roanne à Roanne
  15. le lundi 27 septembre 2004 : Hyères Toulon à Fleury, 19h 30
  16. le vendredi 1er octobre 2004 : Orléans à Orléans, 20h

 Haut de Page - Edito du 31 décembre 2004
Pro A : Amical – Hier soir, à Mulhouse, contre Strasbourg
Le Stade Clermontois festif
On connaissait le goût prononcé de Jean-Aimé Toupane, l'entraîneur de Clermont, pour la défense. Strasbourg l'a constaté hier soir à ses dépens, ne parvenant pas à se dépêtrer de la pression adverse, rendant les armes, dégoûté, au cours d'un quatrième quart-temps totalement manqué. Les forfaits de Ricardo Gréer, touché au tendon rotulien, et de John Mc Cord, qui se plaint des ischio-jambiers, ou la rentrée au petit matin de Sharif Fajardo en provenance du All Star Game, ne peuvent pas tout expliquer.
Les Strasbourgeois n'ont pas assez bien défendu, n'ont pas contrôlé le jeu intérieur (M'Bengue et Mekeli s'en sont donné à cœur joie), ni le rebond, et se sont de surcroît montrés, d'une insigne maladresse dans les tirs à l'intérieur de la raquette (8 sur 24 !). Peut-être auraient-ils dû davantage prendre leur chance à trois points. Du coup, Clermont, qui comptait pourtant trois joueurs à quatre fautes dès le troisième quart temps (Mekeli, Gosa et Traoré), s'est offert une belle surprise de fin d'année. Sans succès à l'extérieur en Pro A jusque-là, les Auvergnats peuvent attaquer avec un moral d'acier (même si Glavinic s'est blessé à la cheville en fin de première période) la seconde partie de la saison avec ce succès face au leader virtuel du championnat, acquis grâce à deux forts passages (11-0 dans le premier quart et 14-0 dans le dernier). Et Fajardo se souviendra peut-être du jeune Rey, auteur d'un contre époustouflant en fin de match qui l'a mis à terre et qui a scellé la victoire de sa formation.

Mulhouse (Palais des Sports). Le Stade bat Strasbourg 77 - 59, mi-temps : 44-37. (23-17, 21-20, 11-16, 22-6). Arbitres : M. Antz et Mselle. Naas. 2 300 spectateurs environ.
- Pour Clermont : 27 paniers sur 63 tirs (43 %), dont 9 sur 26 à trois points (35 %). 14 LF sur 19 (74 %). 39 rebonds, (Issa 7), dont 14 offensifs (Issa 5) et 25 défensifs (M'Bengue 4), 17 passes décisives (Melody 7), 12 interceptions, 2 contres (M'Bengue et Rey), 17 balles perdues. 26 fautes.
- Cinq de départ : Périac 8, Melody 6, Gosa 0, Mekeli 12, M'bengue 20 ; puis Issa 4, Racine 3, Darrigand 6, Glavinic 2, Rey 5, Traoré 5, Vucurovic 6.
- Pour le SIG : 17 paniers sur 48 tirs (35 %), dont 6 sur 12 à trois points (50 %). 19 LF sur 32 (59 %). 30 rebonds, (Palmer 8), dont 8 offensifs (Palmer 3) et 22 défensifs (Palmer 5), 9 passes décisives (Nissim 3), 6 interceptions (Greer et Nissim 2), 1 contre (Greer), 23 balles perdues, 15 fautes.
- Cinq de départ : Jeanneau 3, Jeff Greer 13, Nissim 9, Fajardo 9, Palmer 11 ; puis Payne 6, Novak 0, Galette 0, Perincic 7, McCord 0, Kere 1.

Cette soirée de gala avait pour objectif de venir en aide à des associations oeuvrant en faveur des enfants malades, ceux de l'Hôpital de Hautepierre et ceux qui sont parrainés par ACTE Auvergne.
Les deux chèques dont le montant correspond au bénéfice de la soirée d'hier seront remis le 12 février à Strasbourg. C'est en effet ce jour-là que la SIG retrouvera Clermont pour le compte du championnat Pro A. Une petite cérémonie aura lieu à cette occasion avant le coup d'envoi du match. Les deux clubs remettront ensuite ces chèques aux associations qu'ils parrainent, la Maison des Parents de l'Hôpital de Hautepierre pour la SIG et ACTE Auvergne pour les Stadistes.

- Jean-Aimé Toupane. (Coach de Clermont). « C'est parce qu'un jeune garçon de notre club est atteint d'un cancer depuis deux ans, et que son état est critique, que je n'ai pas hesité de soutenir ACTE, cet organisme qui assiste les enfants atteints d'un cancer ».
- Eric Girard. (Coach de Strasbourg). « Participer à une opération de ce type me tient à cœur. Quand des sportifs de haut niveau peuvent donner un peu de leur temps pour aider les malades ou les démunis, il ne faut pas hésiter ».

 Haut de Page - Edito du 30 décembre 2004
Pro A : Amical – Ce soir, à Mulhouse, à 20 heures
Le Stade Clermontois en préparation
La fin de l'année ne sera pas spécialement festive pour les basketteurs du Stade Clermontois Auvergne. Le calendrier leur a, en effet, mis au programme une chaude rencontre contre Pau-Orthez dimanche, à 16 heures, à la Maison des Sports. Autant dire que les agapes du réveillon seront remises à ce soir-là si toutefois la victoire veut bien leur sourire. Sinon, il faudra se contenter d'une soupe à la grimace pour fêter l'arrivée de la nouvelle année.
Pour que le Champagne coule à flot dimanche soir, les Stadistes ont repris l'entraînement avec enthousiasme sous la houlette de Jean-Aimé Toupane et Philippe Szanyiel, depuis hier, et ont entamé un déplacement, ce soir, à 20 heures, qu'ils escomptent fructueux en Alsace sur les planches d'une équipe de Mulhouse qu'ils ont fréquentée la saison dernière en Pro B et contre laquelle on peut même dire qu'ils ont fêté leur montée à l'échelon supérieur. Cette équipe qu'entraîne Charly Auffray est actuellement classée à la cinquième place du championnat de Pro B et reste sur une victoire probante contre Charleville-Mézières. Armé de quelques grands gaillards comme Smith, Bonelli, Owens, ou Sturm et d'un collectif efficace, le FC Mulhouse est une formation solide qui devrait faire figure de parfait sparring-partner pour les Clermontois.
Ces derniers seront au complet à l'exception de Patrick Whearty qui nous confiait, hier matin, que le repos lui faisait beaucoup de bien et que son dos allait beaucoup mieux ce qui laisse présager une reprise dans les temps prévus.
Ils se sont retrouvés une dernière fois à la Maison des Sports pour un entraînement mené dans la décontraction avant de prendre la route de l'Alsace où ils s'entraîneront à nouveau ce matin avant de rencontrer les Mulhousiens dans la soirée puis de reprendre la route juste après le match pour rentrer dans la nuit vers Clermont et se retrouver pour les derniers rodages avant le grand choc de dimanche face à l'Élan Béarnais de Pau-Orthez qui n'est tout de même rien que le champion de France en titre, titulaire du passé que l'on connaît.

 Philip Szanyiel - Edito du 23 décembre 2004
Anniversaire : Bon anniversaire Philip ;-)

Joyeux Noêl à tous ;-)

Les vacances de Noël seront pour les joueurs brèves, en prévision du match, contre Pau Orthez, le dimanche 2 janvier à 16 h.
Rencontre qui impose une reprise des entraînements dès le 27 décembre au matin pour se donner toutes les chances afin de jouer ce match dans les meilleures dispositions en vue d'une éventuelle victoire.

 Haut de Page - Edito du 2 octobre 2004
Pro A : Amical – Orléans vainqueur 89-86, hier soir
Clermont cède sur la fin
Le Stade Clermontois a achevé sa préparation sur une mauvaise note, hier soir, à Orléans, en s'inclinant de trois points face à une équipe de Pro B.
Si les Auvergnats ont taillé en pièces leurs adversaires une bonne vingtaine de minutes durant (39-56,22e), ils ont ensuite été pris à leur propre piège. Celui d'une défense intransigeante, d'une intensité rehaussée, d'une formidable débauche d'énergie. « On a manqué de jus », relevait Jean-Aimé Toupane. « On avait travaillé dur physiquement, ce matin...»
Tenus à 28 petits points dans les 17 dernières minutes après en avoir inscrits plus du double jusque-là, David Mélody et ses partenaires ont résisté tant qu'ils ont pu, mais en vain. L'Entente Orléanaise tenait trop à sa victoire, à une semaine de se lancer, elle aussi, dans le championnat de Pro B, pour ce qui la concerne.
Sans être à l'avantage exclusif des Clermontois, témoignait ce rapproché orléanais peu avant la mi-temps (37-4 1, 19e), la première période avait étalé bien des différences, en défense et au rebond notamment, et plus encore dès lors que Demba M'Bengue avait apporté sa tonicité en attaque, sa dureté en défense. Le Stade s'était échappé une première fois (13-25, 8e) puis une deuxième (24-38, 14e) alors que commençaient à pleuvoir les fautes sur Orr, Erjavec, Archbold et Whearty.
La cause semblait entendue, d'autant plus que Lorenzo Orr continuait de s'attirer les foudres arbitrales. Mais l'homogénéité du groupe orléanais, son gros cœur renversait ce qui semblait plus qu'une tendance. Les Auvergnats subissaient un 9-0 (59-63, 26e) puis un 10-0 (80-78, 35e) qui, pour la première fois depuis l'entame de la partie, portait l'Entente devant.
Mélody et M'Bengue tentaient bien de s'y opposer, mais la fraîcheur, l'envie, la dynamique étaient orléanaises.

 Haut de Page - Edito du 1er octobre 2004
Pro A : Amical – Orléans passe Clermont au quatrième quart-temps 89 à 86
Orléans, (Palais des Sports) – L'Entente 45 bat Le Stade Clermontois 89 à 86 . Mi-temps : 39-48. (18-28, 21-20, 24-21, 26-17). Arbitrage de MM. Graffin, Amrani ; 700 spectateurs environ.
- Pour Orléans : 29 tirs réussis sur 55 (dont 4 sur 10 à 3 points) ; 27 sur 31 aux lancers francs ; 29 rebonds, (Rawlins et Orr, 5) ; 20 passes décicives (Erjavec, 8) ; 22 pertes de balle ; 19 Interceptions, (Blot, 5) ; 31 fautes personnelles ; 2 joueurs éliminés : Kante et Rawlins.
- Cinq de départ : Rawlins (13, dont 1 à 3 points), Kante (6, dont 1 à 3 points), Aka (10), Orr (12), Erjavec (8) puis Bouvier (8, dont 1 à 3 points), Blot (13, dont 1 à 3 points), Oyono (8), Pezet (6), Da Silva (5).
- Pour le Stade Clermontois : 25 tirs réussis sur 61 (dont 6 sur 16 à 3 points) ; 30 sur 36 aux lancers francs ; 36 rebonds, (Melody et Whearty 10) ; 14 passes décicives (Darrigand, Périac et Whearty 3) ; 20 pertes de balle ; 19 Interceptions, (Darrigand, 5); 27 fautes personnelles ; 2 joueurs éliminés : Archbold et Whearty.
- Cinq de départ : Darrigand (7), Melody (18, dont 1 à 3 points), Archbold (7, dont 1 à 3 points), Whearty (7, dont 1 à 3 points), Traoré (9) puis M'Bengue (20), Issa (2), Périac (7, dont 1 à 3 points), Rey (3), Vucurovic (6, dont 2 à 3 points).

Pro A : Amical – Clermont, ce soir, à 20 h, au Palais des Sports
Le Stade Clermontois pour un renouveau
Jean-Aimé Toupane a retrouvé, lundi soir, son équipe dans l’embarras contre Hyères-Toulon, salle Fleury. « J'ai observé, et la conclusion est qu'il y a du pain sur la planche, à tous les niveaux, des deux côtés du terrain. Il faut mettre les bouchées double avec priorité, comme d'habitude, à ce qui nous permet d'exister : la défense, remettre tout le monde à niveau et insister sur les détails. Contre Orléans, les joueurs auront comme missions, le respect de l'adversaire, la discipline, ainsi que leur rigueur à tous niveaux ».

 Haut de Page - Edito du 28 septembre 2004
Pro A : Amical – Clermont battu par Hyères-Toulon, salle Fleury
Du réglage dans l'air
Pas suffisamment lucide en attaque et moins performant qu'à l'ordinaire en défense, le Stade s'est laissé embobiner, hier, par Hyères-TouIon, plus expérimenté et plus rusé.
Après deux échecs à Bourg et Roanne, le Stade, peut-être fatigué, n'a pas su renouer avec le succès hier, salle Fleury. Repris en main par Jean-Aimé Toupane, de retour d'une campagne internationale fructueuse avec l'équipe de France, il s'est cassé les dents sur une formation d'Hyères-Toulon qui a fait valoir son métier et sa roublardise après la mi-temps.
Un Stade au jeu décousu face à la sobriété varoise
Le démarrage avait déjà été poussif. L'attaque hésitante et même peureuse, le Stade se découvrit d'entrée et se retrouva à la remorque d'un Hyères-Toulon plus constructif sur jeu placé et bénéficiant de possibilités de contres dont profita notamment Wampfler (17-9).
Mais Clermont comprit vite la leçon et, au fil des rotations, donna moins de ballons et recala, derrière, son individuelle.
Le résultat ne se fit pas attendre. Relancé par un panier à trois points de Darrigand et dynamisé par le bondissant Traoré, auteur de deux contres et deux paniers en une poignet de seconde, il signa un 12-3 qui le mit en tête à l'entrée du deuxième quart temps (21-20) et fit même une tentative d'échappée dans la foulée grâce à M'Bengue et Vucurovic (26-20). Toutefois, Hyères laissa passer cet orage et réussit à rester dans la partie en s'en remettant au métier de Nedic (9 points d'affilée, 25 au total) pour parvenir à flot dans les vestiaires (45-45).
Ce même Nedic fit même encore plus de mal au retour sur les planches et, avec son compère Asceric, mit le Stade dans l'embarras. En panne de solutions offensives et chahuté sur son propre rebond, il concéda beaucoup trop de points (26) dans la troisième période et attaqua logiquement la dernière à la traîne (71-64).
Et la suite ne s'arrangea pas. Au contraire cela empira. Avec un basket trop décousu, Clermont s'exposa à un dur revers devant un Hyères beaucoup plus sobre, donc plus efficace.

 Haut de Page - Edito du 27 septembre 2004
Pro A : Amical – Le SCBA, vanné, face à Hyères-Toulon 76-91
Clermont-Ferrand, (Salle Fleury) – Le Stade Clermontois battu par Hyères-Toulon 76 à 91. Mi-temps : 45-45. (21-20, 24-25, 19-26, 12-20). Arbitrage de MM. Antiphon, Joly et Blanc ; 100 spectateurs environ.
- Pour le Stade Clermontois : 26 tirs réussis sur 59 (dont 6 sur 15 à 3 points) ; 18 sur 20 aux lancers francs ; 30 rebonds, (M'Bengue, 10) ; 17 passes décicives (Melody, 8) ; 22 pertes de balle ; 9 Interceptions ; 26 fautes personnelles.
- Cinq de départ : Darrigand (10, dont 2 à 3 points), Melody (7), Archbold (0), Whearty (8), M'Bengue (15), puis Issa (0), Périac (5), Racine (2), Rey (4), Vucurovic (17, dont 4 à 3 points), Traoré (8), Mansaré (0).
- Pour Hyères-Toulon : 32 tirs réussis sur 59 (dont 7 sur 13 à 3 points) ; 20 sur 32 aux lancers francs ; 35 rebonds, (Bouteille, 8) ; 16 passes décicives (Asceric, Christophe et Bouteille, 4) ; 14 pertes de balle ; 14 Interceptions, (Milling, 5) ; 16 fautes personnelles.
- Cinq de départ : Wampfler (10), Asceric (10, dont 1 à 3 points), Christophe (6), Nedic (25, dont 3 à 3 points), Milling (8), puis Bernard (2), Legname (8), Rowe (13, dont 2 à 3 points), Bouteille (9, dont 1 à 3 points).

- Match amical : Le Stade Clermontois contre Hyères-Toulon, le lundi 27 septembre, à 19h 30, à Fleury. Tarif 5 €

 Haut de Page - Edito du 26/27 septembre 2004
Pro A : Amical – La Chorale a pris sa revanche sur le SCBA, 82-70. Mi-temps : 38-38 ; (20-16, 18-22, 15-16, 29-16) .Arbitres : MM. Villars et Crozet.
- Pour Roanne : Green (15), Alexander (8), Desroses (15) Recoura (14), Badiane (7), Diene (9), Touré (2), Bradley (12),
- Pour Clermont : Darrigand (16), Melody (4), Archbold (10), Wearthy (13), M'Bengue (11), Racine (7), Rey (5), Traoré (4).

Battu, hier, par la Chorale de Roanne (82-70)
Le Stade n'a pas tenu la distance
C'est à Mably que le Stade Clermontois poursuivait son marathon sans Issa, blessé (poignet), ni Mansaré, préservé, après avoir perdu après prolongation à Bourg, la veille. Les néo-Choraliens, Bradley et Touré, étaient bien là, seul Ludovic Chelle manquait à l'appel.
M'Bengue et Whearty défient d'entrée les intérieurs choraliens dans une rencontre où les défenses sont serrées. Bradley se montre, mais M'Bengue se promène dessous avec Whearty (6-11, 6e).
Les Clermontois durcissent le jeu, mais la Chorale revient doucement avec 1cs lancers. Green est collectif, Archbold se pique sur Desroses en attaque, mais le duo Whearty-M'Bengue (12 des 16 points clermontois) jouent les pompiers pendant que Recoura, entré à la place de Bradley, n'entre le seul trois points du premier quart-temps (18-16, 10e).
Deux défenses compactes
Le ton monte encore d'un cran en défense et Archbold met son premier panier, mais le ton grimpe aussi dans l'ambiance avec M'Bengue qui balance Diene en vol pour un dunk. Antisportive, prise de bec avec Choulet et Szanyiel le sort intelligemment (25-20, 14e). Les Choraliens perdent des balles sous la pression, mais font bloc en défense, ne laissant les Clermontois n'inscrire que 4 points en cinq minutes. Vucurovic prend vite quatre fautes, Mélody n'est pas dedans en attaque : neuf longueurs de retard, Szanyiel grille un temps-mort. Les siens infligent alors un 14-2 à des Choraliens devenus bien trop tendres et inattentifs. Archbold rate son bonifié, mais prend le rebond et Rey fructifie la remontée. Racine ira même d'une passe de quaterback en remise pour Rey encore et comme Racine plante au bon moment, tout est à refaire pour les Choraliens (34-34, 19e). M'Bengue, revenu en jeu, a fait mal avec onze unités au compteur à la pause. C'est Recoura qui stoppe l'hémorragie avec 4 points et les deux équipes repartent dos à dos aux vestiaires (38-38).
Le Stade plie mais n'abdique pas. Whearty est maladroit, mais Darrigand et Racine assènent un 6-0 à 6,25 m et il faut l'abnégation de Badiane et Desroses pour poursuivre la lutte (45-45, 25e). Si Melody (3 fautes comme M'Bengue) fait des fausses notes en attaque, le diable de Darrigand (4 paniers à trois points) shoote juste à longue distance. Alexander entre à nouveau pour faire déjouer Whearty qui ne mettra aucun tir dans ce quart-temps et Recoura booste la Chorale (53-48,28e).
Mais le Stade est toujours debout : Racine au bout du chrono, Whearty aux lancers et Traoré s'accrochent (53-54, 30e).
La Chorale termine en trombe
Green passe alors le turbo pour faire la décision, il marque, intercepte et passe. Alexander fracasse un dunk qui fait oublier son 0/2 sur la ligne de réparation. Bradley contribue à L'euphorie pour un 11-2 de bonne augure (64-56, 34e) avec un missile de Green à plus de 7 m. Si Whearty puis Darrigand répondent, les Clermontois ne parviennent pas à suivre le rythme.
La Chorale est lancée par un Green fatal (10 pts). Mélody ne restera pas à quai en inscrivant son premier panier à la sirène, mais la Chorale est au large (82-70).

 Haut de Page - Edito du 26 septembre 2004
Pro A : Amical – Victoire de la JL Bourg dans sa salle (99-90)
Le Stade cale en prolongations
La défense bressane étouffe les Clermontois avant de se relâcher. Jérôme Schmitt arrache la prolongation. Les Burgiens font l’effort pour remporter leur première victoire à domicile (99 à 90).
Face à une défense clermontoise agressive, la JL peine à développer du jeu. De surcroît, les locaux abandonnent plusieurs ballons sous leur cercle. Une réussite à très longue portée de Archbold installe les visiteur logiquement en tète (11-12, 6e). Darrigand signe son entrée par un panier. Mélody dynamise le jeu auvergnat. Et les intérieurs M’Bengué et Whearty trouvent le chemin du panneau. Les visiteurs sont aux commandes après dix minutes (17 à 21).
Rey poursuit l'œuvre des Stadistes. Les balles perdues locales alimentent le jeu rapide de la troupe coachée par Philip Szanyiel, qui se détache (22-30, 13e). Par des tirs primés. Darrigand et Vucurovic maintiennent les leurs en tète (28-36, 15e). Le salut pour les locaux vient d'une défense plus volontaire. Leurs grands Johnson, Schmitt et Nijean profitent du maintien de Whearty sur le banc pour prendre leurs aises. Johnson, notamment, enflamme la salle par un dunk stratosphérique. Sous la houlette de Poupet, très clairvoyant, la JL s'envole avec un cinq rajeuni (avec Haquet et Schmitt) et très collectif (49-39, 20e).
L'embellie se poursuit à la reprise. Appuyée sur une défense dynamique et collective, la JL se détache encore plus (58-45). Johnson dissuade toute approche adverse. Mais les locaux relâchent leur étreinte. Comme, sur jeu placé, les actions sont loin d'être abouties, voilà les Auvergnats qui reviennent (66-60, 30e). L'impeccable Vucurovic supplée le le tansparent Archbold. Les Clermontois s'installent aux commandes (73-78, 38e). Il faut deux lancers de Schmitt pour arracher l'égalité et la prolongation.
Dans les cinq minutes supplémentaires, Poupet déploie toute sa lucidité. Jonhson continuc d’imposer sa hauteur et Curtis Bobb enquille cinq points. C'est trop pour des Auvergnats à bout de ressources qui encaissent un 9-1 définitif (99-90).

BOURG. JL Bourg bat Stade Clermontois 99 à 90 ap. (17-21, 49-39, 66-60, 86-86). Arbitres : MM. Dabuois. 700 spectateurs.
- Pour Bourg : Sleeve Essart, 5 points (3 fautes) ; Pierric Poupet 11 pts (3 fies) ; Noël Nijean, 7 pts (5 ftes à le 35`) ; Curtis Bobb, 21 pis (3 ftes) ; Gautier Lemon, 0 pt (5 ftes, à la 29e) ; ken Johnson, 22 pts (3 ftes) ; Jérôme Schmitt, 13 pts (4 ftes) ; Andrew Hunter, 15 pts (1 fte) ; Philippe Haquet, 5 pts (0 fte).
- Pour Clermont : Périac, 8 pts (3 fts) ; Racine, 1 pt (0 fie) , Darrigand,16 pts (4 ftes) ; Rey, 5 pts (4 ftes) ; Mélody, 10 pts (1 fte) ; Archhold, 5 ptis (1 fte) ; Whearty, 10 pts (5 ftes à le 38') ; Traoré, 2 pts (5 ftes à la 40') ; ucurovic,19 pts (2 ftes) ; M’Bengué, 14 pts (2 ftes).

 Haut de Page - Edito du 20 septembre 2004
Pro A : Challenge Humanitaire – Face à Villeurbanne, vainqueur attendu, hier, au tournoi clermontois
Le Stade s’incline avec les honneurs
Le Stade Clermontois a rendu les armes avec les honneurs, hier, devant l'ASVEL, au terme d'une finale de belle intensité, qui a suivi la victoire de Roanne sur Vichy.
Leur coach accompagne l'équipe de France dans son séduisant parcours vers l’Euro 2005. Mais il n'a pas trop d'inquiétudes à se faire. Ses Stadistes sont fidèles aux précieux enseignements de Jean-Aimé Toupane. Ils l'ont montré, hier, en fin d'après-midi, avec leur match sérieux et engagé, défensif bien sur, mais aussi plein de rythme. Bref ! Le meilleur du tournoi. Et si Villeurbanne a eu le dernier mot, après un final mieux géré, moins individualiste, les Clermontois ont gagné, avec la deuxième place, les lauriers du combattant.
Clermont le promu face à Villeurbanne l'européen c'était autant une découverte qu'un match à risque pour le premier nommé. Et pourtant, les Auvergnats se sont hissés à la hauteur des Dioumassi, Besok, Lydaye et consorts, sans complexe, yeux dans les yeux. Avançant sur lancer francs au début (6-6, 4e). Ils se sont livrés progressivement partant au charbon dessous, fermant l’accès du panier comme en témoigna, à la 7e, un dépassement villeurbannais des 24 secondes.
Mené à partir de la 8e (11-12), rendant quatre longueurs au terme du premier acte (13-17), le Stade, dont le bal des rotations était entamé, ne se départit pas de sa défense, sa vitesse et sont omniprésence et fit face ainsi à l'abattage intérieur de Besok et ses 2,12 m, puis au festival extérieur de Pelle dans le deuxième quart-temps (26-33).
Le Stade s'offrit un troisième quart-temps flamboyant
C'était clair, Clermont avait faim. Alors il s'offrit un quart-temps flamboyant. A l'image d'un Melody de feu, striant le parquet, d'un Racine au cœur de lion à son aise dans la raquette, d'un Issa aux bras tentaculaires, d'un M'Bengue ferme au poste, d'une équipe percutante. Dépassé l'ASVEL réagit avec une option trois petits qui, sur une séquence rapide lui redonna les manettes mais perdit cette troisième manche (51-52, 30e).
Alors, elle mit le paquet dans la dernière. Derrière sa zone 2-1-2, Clermont ne rompit pas, mais lâcha du leste progressivement. Lydaye, remis de son choc au bras gauche de la veille, lui fit du mal, et le Stade, revenu en homme à homme combatif jusqu'au bout, s'inclina (65-75). Avec les honneurs.

Réactions
- Philip SZANYIEL (coach du Stade Clermontois).« Quand on joue Villeurbanne, on est motivé. Surtout qu'on ne l'avait jamais rencontré avant. Il v a eu un peu d'appréhension en première mi-temps. Après, en deuxième mi-temps, on a été plus percutant, plus réaliste. On n'a pas lâché et tenu jusqu'au bout, pas comme hier. D'ailleurs, les dix points d'écart ne reflètent pas la rencontre. Ce qui est réconfortant aussi, c'est qu'il s'agissait de notre sixième match en sept jours ».
- Erman KUNTER (coach de Villeurbanne). « On est en phase de préparation, à 50 % de notre potentiel. Il ne faut pas oublier que a changé, nos systèmes et 60 % de l'effectif. Sur ce match-là, on a bien défendu pendant une période. On a montré une envie défendre et de gagner. Clermont, pour nous, c'était très bien. C'est une équipe qui défend bien, qui joue le jeu, le contrôle qui a livré beaucoup de choses et permis de garder l'intensité de notre équipe».

La Chorale prend sa revanche
Jeanne-d'Arc de Vichy 90 Roanne 95 (ap)
Décidément, Vichy est un habitué des rencontres à suspense. Mais, hier après-midi encore, face à une Chorale qui a finalement coupé Naydenov, l'issue ne lui a pas souri. Omettant de tenir les joueurs majeurs roannais, la JAV a cédé en prolongation dans la lignée d'une tendance aperçue au quart-temps précédent, et laissé la troupe de jean-Denys Choulet prendre la troisième place du challenge clermontois et sa revanche sur le match de jeudi dernier perdu 86-96, salle Vacheresse.
Placé à l'heure de la digestion, le début de partie manqua en tout cas cruellement de pousse-café. Retranchées le plus souvent dans des défenses de terrain, les deus formations tardèrent à se livrer, surtout Vichy, victime d'un assommant 13-2 (5e) et qui commença par six attaques manquées et trois balles perdues. Heureusement, Pearson veillait, tout comme Cissé d'ailleurs (18-18, 10e).
Le réveil thermal avait donc sonné et, sur la base d'une vraie défense et plus de présence sous le cercle, la JAV reprit le match en main (30-21, 16e). Le changement donna des idées aux Roannais qui se réorganisèrent autour d'une individuelle serrée qui elle rnême redonna du cœur à leur attaque. Mais les trois points vichyssois les tinrent en respect (41-34, 20e).
Continuant dans ce secteur (5 sur 8), avec Nadeau et Andriukaitis, après la pause, la
JAV abîma les efforts d'une Chorale laborieuse en attaque. Toutefois, les passes décisives du petit Green, la régularité de Desroses, permirent aux Roannais de ne jamais décrocher (60-57, 30e).
Même, ils passèrent devant sur deux lancers francs du jeune Recoura (66-67, 35e) et y restèrent sous la baguette d'un Green qui sait peser sur les fins de match. Vichy dut cravacher et arracha in extremis, grâce à un panier primé de Nadeau en extension, la prolongation. Qu'il perdit dans la foulée.

 Haut de Page - Edito du 20 septembre 2004
Pro A : Le Stade fatigué, place au repos
Le Stade s'est défait depuis le début de la semaine de Strasbourg, Fribourg, Boncourt, Mulhouse et Roanne mais pas de l'ASVEL qui était le match de trop lors de cette semaine chargée en matchs amicaux.
Le bilan : 5 victoires pour une seule défaite en 6 renccontres, bravo les gars.
Prochaines échéances : Le 25 septembre, à, et contre Bourg en Bresse, le 26, à, et contre Roanne, le 27 à Clermont, salle Fleury, Hyère Toulon et pour finir à Orléans, contre l'Entente, le 1er octobre puis une semaine plus tard se sera le début du championnat à Gravelines le 9 octobre.

 Haut de Page - Edito du 19 septembre 2004
Pro A : Challenge Humanitaire – L'ASVEL, premier, le Stade, fatigué termine deuxième.
17h 30, Clermont-Ferrand, (Salle Fleury) – Le Stade Clermontois battu par l'ASVEL 65 à 75. Mi-temps : 26-33. (13-17, 13-16, 25-19, 14-23). Arbitrage de MM. Antiphon et Joly ; 900 spectateurs environ.
- Pour le Stade Clermontois : 20 tirs réussis sur 59 (dont 3 sur 14 à 3 points) ; 22 sur 31 aux lancers francs ; 38 rebonds, (Issa, 9) ; 9 passes décicives (Melody, 4) ; 17 pertes de balle ; 17 fautes personnelles.
- Cinq de départ : Darrigand (3), Melody (15, dont 1 à 3 points), Archbold (9), Whearty (8, dont 1 à 3 points), M'Bengue (10, dont 2 à 3 points), puis Issa (10, dont 1 à 3 points), Périac (2), Racine (2), Rey (2),Vucurovic (0), Traoré (4).
- Pour l'ASVEL : 32 tirs réussis sur 65 (dont 3 sur 11 à 3 points) ; 8 sur 16 aux lancers francs ; 35 rebonds, (Besok, 8) ; 13 passes décicives (Dioumassi, 4) ; 14 pertes de balle ; 26 fautes personnelles ; 1 joueur éliminé Ruzyc, 38e.
- Cinq de départ : Lyday (25, dont 2 à 3 points), Touré (4), Besok (13), Ruzic (10), Souchu (1) puis Dioumassi (1), Pelle (14), Mrazek (0), Sangaré (7, dont 1à 3 points).

Pro A : Challenge Humanitaire – La Chorale, plus motivée, finie troisième, après prolongation, la JAV quatrième.
14h 30, Clermont-Ferrand, (Salle Fleury) – La Chorale de Roanne bat la JA Vichy 95 à 90. Mi-temps : 41-34. (18-18, 16-23, 23-19, 26-23, 12-7). Arbitrage de MM. Carnoni et Blanc ; 550 spectateurs environ
- Pour la Chorale de Roanne : 32 tirs réussis sur 71 (dont 6 sur 19 à 3 points) ; 25 sur 35 aux lancers francs ; 45 rebonds, (Alexander, 9) ; 21 passes décicives (Green, 7) ; 20 pertes de balle ; 16 fautes personnelles.
- Cinq de départ : Green (27, dont 2 à 3 points), Alexander (18), Desroses (22, dont 2 à 3 points), Recoura (13, dont 1 à 3 points), Orr (4) puis Diene (1), Badiane (4), Pellin (5, dont 1 à 3 points), Diakité (1).
- Pour la JAV : 33 tirs réussis sur 76 (dont 13 sur 29 à 3 points) ; 11 sur 15 aux lancers francs ; 37 rebonds, (Pearson, 8) ; 20 passes décicives (Cissé, 8) ; 21 pertes de balle ; 25 fautes personnelles ; 1 joueur éliminé Pearson, 38e.
- Cinq de départ : Diakité (7), Cissé (8), Nadeau (17, dont 4 à 3 points), Smith (14, dont 2 à 3 points), Andriukaitis (18, dont 4 à 3 points) puis Pearson (13), Ides (4), Selmani (3, dont 1 à 3 points), Besson (6, dont 2 à 3 points).

 Haut de Page - Edito du 19 septembre 2004
Pro A : Challenge Humanitaire – Le Stade et L'ASVEL pour la 1re place à 17h 30, La Chorale et la JAV pour la 3ème à 14h 30.
Une longueur d'avanceStade Clermontois 93 – Chorale de Roanne 83
On en sait un peu plus. Sur le Stade, bien entendu, mais aussi la Chorale qui n'a pu élever sa voix à la hauteur du promu, hier après-midi. En fait, ce sont surtout des confirmations qui, une fois passées le prisme du match amical, sont ressorties de la nouvelle victoire « rouge et bleu » d'avant saison. Contre un Roanne au groupe incomplet, très handicapé à l'aile, Clermont a une nouvelle fois démontré qu'il possédait une longueur d'avance. En terme de préparation d'abord, son physique n'ayant jamais fait défaut. En terme d'acquis, ensuite, avec, particulièrement, sa défense dont les rouages méticuleux sont loin d'être huilés mais dont les bases solides se révèlent étouffantes pour un adversaire pas encore prêt. En terme d'effectif enfin, l'équipe ayant affiché complet.
De fait, Sambou Traoré effectua sa rentrée, à la 16e, enfilant d'entrée un bras roulé et laissant apercevoir un jeu délié. Le tout en l'espace d'une petite minute qui satisfait Philip Szanyiel « après les trois semaines d'arrêt » de l'intérieur franco-malien.
Le Stade donna donc du fil à retordre à une formation roannaise très jeune, shooteuse voire un brin précipitée en début de match, et tenue alors à la périphérie (25-20,10e). Celle-ci donna à bon escient un tour de vis défensif et se mit sur les talons d'Auvergnats plus stricts sur l'homme à homme. De leur côté, les nouveaux, tant Darrigand, à l'aise partout, que Archbold, amateur de trois points, participèrent à creuser un petit écart avant la pause (51-45), qui prit l'allure d'un fossé dans un troisième quart-temps commencé avec une bonne attaque sur zone (77-57, 28e). Pression individuelle, course à pied et la patte longue distance du petit Green (1,65 m), meilleur marqueur du match (32 points), réduisirent, quant à elles, l'ardoise finale à dix longueurs.

Réactions
- Philip SZANYIEL (coach du Stade Clermontois).« La prestation est satisfaisante. On est au complet ; on défend ; on a des moments de jeu rapide. Seulement, on commet des fautes idiotes en première mi-temps, près du panier et, au total, on prend 22 points de lancers francs. Jouer contre Villeurbanne nous ira bien. On verra d'autres joueurs et un autre niveau. Ce sera un bon test sans pression ».
- Jean-Denys CHOULET (coach de Roanne). « On était venu, comme les autres, faire un travail de préparation. Mais sans Chelle, blessé, avec Naydenov qui vient faire un essai et qui ne peut pas courir, on a joué avec trois ailiers prévus pour faire les rotations. C'est frustrant, on n'a pas pu développer notre jeu. Mais je ne suis pas mécontent car, même en étant déficient sur certains postes, on a eu une réaction, on est revenu avec des gamins. Enfin, on ne connaissait pas Clermont ; on a vu et on saura comment les prendre en championnat ».

Pro A : Challenge Humanitaire – ASVEL Villeurbanne – 82 JA VICHY 80
Vaine course-poursuite de Vichy
Vainqueur sur le fil de la JA Vichy, Villeurbanne retrouvera, aujourd'hui, salle Fleury, le Stade Clermontois en finale du Challenge humanitaire de l'AMDAM.
La Turquie s'est portée au chevet de l'ASVEL à l'intersaison. Après un exercice raté dans les grandes largeurs (11e de Pro A), les dirigeants ont misé sur un coach (Kunter) et un pivot (Besok), tous les deux de nationalité turque, ainsi que deux autres joueurs (Selle et Ruzic) en provenance directe de ce championnat.
Une formation a priori solide mais qui marche encore sur courant alternatif. Hier soir, lors du Challenge humanitaire en faveur de l'AMDAM, malgré une première période enlevée, Villeurbanne n'a pas dominé son sujet. Il n'a d'ailleurs pas manqué grand chose à la JAV pour faire plier la vieille maison verte.
Diminuée par l'absence de Bourgeois et minée par le départ de sa bonne pioche offensive, Marcus Hicks, la JAV entra pourtant bien dans le match (5-0, 3e) avant d'être dépossédée momentanément de Cissé (blessure au bras). Désorganisée, la JAV piétina alors devant la défense de Villeurbanne en laissant beaucoup de balles en route (8 lors des dix premières minutes).
Le meneur US Lyday pouvait dérouler. Le pivot Besok, l'un des plus côtés du Vieux Continent, en profitait pour secouer le panier bourbonnais (8-18, 6e).
Vichy trouvait bien quelques solutions en attaque sans inquiéter son hôte qui signait un 16-6 en six minutes en début de deuxième quart-temps dans le sillage de Lyday et Besok. Les dix-huit points à la pause étaient justifiés.
A la reprise, l'équipe bourbonnaise reprit du poil de la bête. Les accélérations de Nadeau et l'adresse de Smith inquiétèrent rapidement Kunter. Le retour de Cissé sur le parquet (il n'a joué que cinq minutes en première période) était également déterminant (54-64, 29e), à tel point que Vichy gagnait ce troisième quart-temps (25-17).
Les Villeurbannais auraient-ils cru ce match gagné un peu tôt. Probablement, car dans le sillage d'un Nadeau omniprésent, la JAV revenait à quatre longueurs (68-72, 351). Sur une claquette de Diakité, une pénétration de Cissé, une contre-attaque de Pearson, Vichy recollait même au score à une minute du terme alors que Lyday sortait du terrain avec le bras gauche en vrac. La JAV gâchait néanmoins ses deux dernières possessions et offrait la victoire à l'ASVEL.

Réactions
- Jean-Michel SÉNÉGAL (coach de Vichy). « On démarre mal la partie avec la sortie de Cissé (blessure au bras) après trois minutes. Cela me plie le premier quart-temps. Dans le second, on joue comme des petits garçons. Heureusement, on se reprend par la suite avec une intensité intéressante. Je ne pensais pas que nous reviendrions aussi près».
- Erman KUNTER (coach de Villeurbanne). « Ce n'est pas bon du tout. La deuxième période a été cauchemardesque. On ne peut pas être satisfait du jeu que nous avons proposé. Aurait-il encore fallu que l'on joue en deuxième période. Il faut que les gars se mettent dans la tête que l'on ne fait pas du patinage artistique ».

 Haut de Page - Edito du 18 septembre 2004
Pro A : Challenge Humanitaire – Le Stade et L'ASVEL en Finale à 17h 30, La Chorale et la JAV pour la troisième place à 14h 30
Le Stade domine la Chorale
17h, Clermont-Ferrand, (Salle Fleury) – Le Stade Clermontois bat la Chorale de Roanne 93 à 83. Mi-temps : 51-45. (25-20, 26-25, 26-14, 16-24). Arbitrage de MM. Joly et Blanc ; 450 spectateurs environ.
- Pour le Stade Clermontois : 35 tirs réussis sur 66 (dont 9 sur 23 à 3 points) ; 14 sur 17 aux lancers francs ; 26 rebonds, (Whearty, 8) ; 18 passes décicives (Melody, 6) ; 15 pertes de balle ; 25 fautes personnelles.
- Cinq de départ : Darrigand (14), Melody (18, dont 2 à 3 points), Archbold (19, dont 4 à 3 points), Whearty (7), M'Bengue (16, dont 2 à 3 points), puis Issa (2), Périac (2), Racine (6), Rey (0),Vucurovic (5, dont 1 à 3 points), Traoré (4).
- Pour la Chorale de Roanne : 26 tirs réussis sur 57 (dont 9 sur 22 à 3 points) ; 22 sur 29 aux lancers francs ; 32 rebonds, (Desroses et Recoura, 6) ; 15 passes décicives (Green, 6) ; 17 pertes de balle ; 23 fautes personnelles.
- Cinq de départ : Green (32, dont 6 à 3 points), Alexander (6), Desroses (9, dont 1 à 3 points), Recoura (9, dont 1 à 3 points), Badiane (2) puis Diene (8), Orr (13, dont 1 à 3 points), Pellin (4), Naydenov (0).

L'ASVEL conserve l'essentiel
20 h, Clermont-Ferrand, (Salle Fleury) – Villeurbanne bat Vichy 82 à 80. Mi-temps : 49-31. (24-16, 25-15, 17-25, 16-24). Arbitrage de MM. Antiphon et Carboni ; 500 spectateurs environ.
- Pour l'ASVEL : 34 tirs réussis sur 63 (dont 5 sur 13 à 3 points) ; 9 sur 13 aux lancers francs ; 24 rebonds, (Pelle et Besok, 7) ; 17 passes décicives (Besok, 4) ; 17 pertes de balle ; 21 fautes personnelles.
- Cinq de départ : Lyday (16, dont 1 à 3 points), Mrazek (3, dont 1 à 3 points), Touré (2), Pelle (8), Besok (25) puis Dioumassi (3, dont 1 à 3 points), Souchu (15, dont 2 à 3 points), Ruzic (4), Gouez (2), Sangaré (4).
- Pour la JAV : 27 tirs réussis sur 61 (dont 9 sur 23 à 3 points) ; 17 sur 19 aux lancers francs ; 25 rebonds, (Smith, 10) ; 13 passes décicives (Cissé, 10) ; 22 pertes de balle ; 18 fautes personnelles.
- Cinq de départ : Diakité (10), Cissé (6), Nadeau (14, dont 1 à 3 points), Smith (21, dont 4 à 3 points), Andriukaitis (13, dont 3 à 3 points) puis Pearson (8), Ides (0), Selmani (0), Besson (8, dont 1 à 3 points).

 Haut de Page - Edito du 18 septembre 2004
Pro A : Challenge Humanitaire – La Pro A rentre en scène, aujourd’hui, salle Fleury (17 heures)
Le carré d’as régional à Clermont
Le Stade Clermontois, Villeurbanne, Roanne et Vichy : c'est entre voisins que se joue le Challenge humanitaire, deuxième du nom, ce week-end, salle Fleury, à Clermont-Ferrand.
Difficile de faire mieux. Le Challenge humanitaire monté par le docteur Djeriri et son équipe de l'AMDAM (Association médicale d'aide au développement entre l'Auvergne et le Maroc) a tapé dans le mille géographique. Le tournoi clermontois rassemble, en effet, les quatre équipes de Pro A les plus proches de la capitale auvergnate. Dans ce losange de proximité, la vieille dame villeurbannaise, la Chorale de Roanne, le promu clermontois et son voisin vichyssois vont ainsi s'adresser les premières salutations, amicales, mais pas désintéressées, en prélude des chocs véritables du championnat.
De fait, tout le monde ne se rencontrera pas sur le parquet Fleury. Les hostilités qui débutent, aujourd'hui, par des demi-finales fixées à l'avance -Stade - Roanne à 17 heures, JAV - ASVEL à 20 heures - conduiront les vainqueurs à la finale dominicale prévue à 17 h 30 et les perdants au match pour la troisième place, auparavant, à 14 h 30. Et pour beaucoup, les tickets de la finale dépendront de l'avancée des préparations.
Or, Clermont n'est pas mal de ce cô

| - Pro A : La dernière journée - | - Les matchs amicaux - | - Les forces en présence - | - Stats - |
| - Les dernières journées : | - Pro B - | - NM 1 - | - NM 3 - |

 Albums / Diapos
EDITO de la
| La prochaine journée |
| Réservez vos places |
L'équipe 2004 - 2005
  4 # Dounia Issa
  5 # Fabrice Périac
  6 # Régis Racine
  7 # Gauthier Darrigand
  8 # Cédric Mansaré
  8 # Jovo Glavinic
  9 # Benjamin Rey
10 # David Melody
11 # Charles Gosa
12 # Patrick Whearty
12 # Mekeli Wesley
13 # Sambou Traoré
14 # Nikola Vucurovic
15 # Demba M'Bengue
coach Jean-Aimé Toupane
assistant Philip Szanyiel
 Des Volcaniques au match  Stade Clermontois BC - Rouen

Le Forum

Les news de Basket Info
 - L'AEK trop fort pour Monaco
 - Monaco tient sa finale !
 - NBA London Game : Boston en 2 temps contre les Sixers
 - Tous les transferts équipe par équipe
 - Tous les transferts équipe par équipe
 - Tous les transferts équipe par équipe
 - NBA Global Games '17 : Kevin Séraphin coule à Londres avec les Pacers
 - Tous les transferts équipe par équipe
 - Tous les transferts équipe par équipe
 - Fiba Europe Cup : Le rêve brisé de Chalon

Nb total de visiteurs : 1366714
Nb de visiteurs aujourdhui : 494
Nb visiteurs connectés : 6

Dernière modification le
01/01/1970 à 00:00
 Haut de Page
 
 Retour Accueil  Haut de Page
 

Stade Clermontois Basket Auvergne
Maison des Sports Places des Bughes 63000 Clermont-Ferrand
Tél : 04-73-90-31-76 - Fax : 04-73-90-65-58 - Email : le secrétariat
site internet : www.stadeclermontoisbasketauvergne.com
Bureaux ouverts : 9h - 12 h / 14 h - 18h Fermés le samedi.
Copyright © 2000 - 2018 - Tous droits réservés - Conception : IPHI63.com

Dernière modification le 01/01/1970 à 00:00, page générée en 0.17 secondes.